Retour

Café Arabica, café Robusta : tout savoir sur leurs différences

Les français ne le savent peut-être pas mais leur café préféré est l’Arabica. Ce dernier représente en effet 70% de nos importations. L’Arabica est d'ailleurs le café le plus consommé au monde … sauf en Italie, où les fondus de café ne jurent que par le Robusta ! C’est en effet lui qui est à la base du fameux espresso. Alors, Arabica ou Robusta ? L’un est-il meilleur que l’autre ? Qu'est-ce qui les différencie tant ?  

Arabica vs Robusta : 2 cafés, 2 origines 

Le caféier Robusta (Coffea Canephora) et le caféier d'Arabie (Coffea Arabica) sont tous deux de petits arbustes à fruits rouges de la famille des rubiacées. C'est le grain du fruit qui est utilisé pour la torréfaction.

S’ils appartiennent à la même famille, les deux arbustes sont pourtant bien distincts. Alors que l'Arabica est originaire d'Ethiopie, le Robusta, lui, pousse naturellement entre l'Ouganda et la Guinée. Pas vraiment les mêmes longitudes ! C’est au XVIème siècle que les deux arbustes commencent à être introduits dans d’autres contrées. Aujourd'hui, le Brésil et la Colombie se partagent la majorité de la production d'Arabica dans le monde tandis que 75% du Robusta est produit principalement au Viêt-Nam, nouveau venu sur le marché, au Brésil et dans une moindre mesure en Indonésie.

Arabica vs Robusta : 2 modes de culture 

Côté production, les différences sont tout aussi parlantes. Un peu comme des jumeaux avec leur propre personnalité. Le Robusta est un caféier que l’on pourrait qualifier de "facile à vivre" : il est robuste (d’où son nom), demande peu d'entretien, se cultive facilement en plaine et supporte très bien la chaleur.

L'Arabica est beaucoup plus tatillon : plus fragile, il est sensible aux maladies et aux insectes, a besoin d'altitude mais dans des zones tempérées et il s’épanouit à des températures comprises entre 18°C et 21°C. Pour encore mieux revendiquer sa différence, il demande une période de sécheresse… suivie de pluie ! Bref, Monsieur à son caractère ! Cerise sur le gâteau : un arbuste d’Arabica produit deux fois moins qu’un Robusta.

Arabica vs Robusta : chacun son goût !

Les grains de Robusta sont de forme petite et ronde et de couleur jaune à brun tandis que ceux de l'Arabica sont ovales et allongés et peuvent se décliner en rouge, vert, jaune ou violet.

Et toutes ces belles couleurs, ça donne quoi niveau goût ? C’est très simple : le Robusta est autant corsé et amer que l'Arabica est subtil et fruité.

L’idée de génie a été de les assembler. Ainsi, la plupart des cafés que l’on trouve sur le marché marient ces arômes très complémentaires pour un équilibre quasi parfait. Cet assemblage, aussi appelé blend, est souvent composé de 80% d'Arabica et de 20% de Robusta.

Les grandes marques développent leurs propres recettes de blend pour proposer un choix de plus en plus large. Au bureau, les distributeurs automatiques de café proposent souvent ce type de mélanges. Pour les puristes, pas de panique, on peut aussi y trouver des cafés pur Arabica, particulièrement raffinés, comme Jacques Vabre, composé à 100% d’Arabica.

Arabica vs Robusta : la bataille des chiffres

Côté caféine, Robusta et Arabica continuent de se distinguer : le taux du premier atteint presque les 3%, alors que le second n'en contient, au maximum, que 1,2%. Pour ceux qui ont du mal à ouvrir les yeux le matin, vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Côté production, le Robusta a ses adeptes, puisqu'il représente désormais 40% de la production mondiale. Il doit son essor notamment aux capsules et cafés solubles pour lesquels il est beaucoup utilisé et bien sûr au succès des blends. L'Arabica reste, quant à lui, le chouchou des buveurs de café avec 60% de la production mondiale*.

Enfin, l'Arabica étant plus difficile à produire, son prix est forcément plus élevé : le cours de l'Arabica a baissé mais reste largement supérieur à celui du Robusta, et cela s'en ressent naturellement sur les prix.

*https://www.procafe.ch/fr/statistiques/


LE SAVIEZ-VOUS ?

Arabica et Robusta sont plus complexes qu’il n’y parait. Ils peuvent même développer des saveurs qui n’ont rien à envier aux grands crus de vins ! Ainsi, les baristas ou professionnels du café, parlent de notes fruitées ou boisées ou encore de touches d'épices …

Découvrez notre « roue aromatique » :

roue aromatique du café