Retour

Distributeur automatique : concilier qualité et coûts, l’équation impossible ?

Quand il est bien conçu, l'espace pause joue à la fois un rôle « social » qui favorise les échanges et le partage entre collègues. Il offre aussi un moment de détente pour se ressourcer. 

Depuis quelques années, les entreprises redoublent d’efforts  pour créer des espaces de pause plus conviviaux. Mais elles doivent également être attentives à l'équilibre budgétaire. C’est là que la question épineuse du budget se pose pour le responsable des achats, des services généraux ou du comité d’entreprise. Car qui dit produit (café, snack...) plus qualitatif, dit tarif plus élevé. Ainsi, si le responsable doit être à l’écoute, il doit aussi veiller à ce que les prix pratiqués dans le distributeur automatique ou à la machine à café restent acceptables. Comment concilier les deux ?

Le problème du « prix perturbé »

Le prix qu’un salarié est prêt à payer n’est pas le même, à produit équivalent, selon qu’il le consomme sur son lieu de travail ou en dehors de celui-ci. Ainsi, il pourra se faire plaisir avec un café qu'il règlera entre 1€ et 1€50 dans un bar mais au distributeur automatique, il ne sera pas prêt à dépasser 35 ou 40 centimes. 

Dès lors, le « donneur d’ordre » (responsable du CE, des achats ou des services généraux) est confronté à un dilemme : doit-il proposer une offre basique (un café noir, sans possibilité d’y ajouter du lait frais, une boisson « classique » au lieu de la nouvelle boisson qui fait sensation) au prix attendu, quitte à ce cette offre soit éloignée des attentes du consommateur ? Ou, au contraire, doit-il faire monter en gamme le contenu du distributeur automatique pour répondre aux nouvellles attentes, quitte à en augmenter le prix ?

Dans les deux cas, le risque de frustration n’est pas loin ... Alors, quelles sont les solutions pour concilier ces impératifs a priori incompatibles ? Voici quelques pistes pour vous aider à prendre les bonnes décisions.

Ne rien changer n’est plus la solution

Hier, il était plus confortable de ne pas renouveler l’offre du distributeur automatique sous prétexte de ne pas perturber les habitudes des salariés. Aujourd’hui, il faut composer avec de nouvelles exigences, impulsées par les nouvelles générations dont la culture alimentaire a profondément évoluée. La tendance d'une alimentation « healthy » ou la préférence accordée aux boissons gourmandes (que des chaînes comme Starbucks ont contribué à populariser) en sont des signes évidents. Ne pas faire évoluer l’offre du distributeur automatique, c’est donc prendre le risque de décevoir et de créer l’insatisfaction des salariés.

*Time for change : le temps du changement

Privilégiez des idées neuves

La montée en gamme de l’offre, souhaitée par vos collègues, s’accompagne d’une augmentation mécanique de prix. Alors soyez malin, pour que le changement soit bénéfique à tous.

Exemple ? Jouez sur la diversité : mixez produits « premium » et produits « basiques » à faible coût. Soit dans la même machine, soit dans plusieurs distributeurs automatiques, facilement accessibles par l’ensemble des salariés.

Encore mieux : optez pour une démarche « volontariste » qui montre votre engagement à vos collègues via la mise en place, par exemple, d'un système de gratuité partiel et ciblé. A vous de choisir quels produits seront impactés et jusqu’où l’entreprise est prête à aller. Le 1er café du matin ? La bouteille d'eau l'été ? Certaines entreprises intègrent le climat ou la charge de travail à leur réflexion. Ainsi, l'un de nos client offre à ses salariés les boissons chaudes dès que les températures deviennent négatives. Un autre, à l’inverse, offre l’eau dès qu’il fait plus de 28°C. D'autres encore distribuent gratuitement des sandwiches aux salariés qui restent travailler après 21 heures.

Grâce au système de badge et aux distributeurs « intelligents » capables de décoder les circonstances de consommation, toutes les solutions sont désormais personnalisables. Parlez-en à votre gestionnaire de distributeur automatique, il saura vous guider vers la solution la plus adaptée à vos besoins.


LE SAVIEZ-VOUS ?

Même si le café est la star des distributeurs automatiques (69% des consommations*), les utilisateurs sont friands de diversité. Les boissons gourmandes progressent rapidement et représentent aujourd'hui près de 10% des consommations* (+3.7% entre 2012 et 2017), elles vont bientôt dépasser le traditionnel chocolat.

*Source : Etude Gira Foodservice 2017 


 

SOLUTION CAFÉ EN ENTREPRISE

Comment bien choisir son prestataire ?

Télécharger le livre blanc